Archives par étiquette : Marin

Saint James, la maille des marins

Saint-James

Les ateliers de l’entreprise à Saint-James, petit village de Basse-Normandie.

Fabienne Janvier se faufile, alerte, entre les allées de la fabrique, une pile de pull-overs dans une main, un téléphone dans l’autre, « pour garder le contact avec la direction ». Un peu timide, l’œil rieur, cette quadragénaire – vingt ans de maison – chapeaute l’atelier de confection, de la coupe à l’assemblage : une sacrée responsabilité au sein d’une entreprise qui commercialise ses collections dans plus de 900 points de vente, de Saint-Malo à Tokyo.
Si les novices prononcent « Saint James » à l’anglo-saxonne, les initiés parlent de « Saint Jâme », à la française, en référence à la commune de la Manche où l’entreprise est implantéée. Interrompant sa course, Fabienne saisit un pull rayé sur un établi pour en montrer la qualité : « Entre le tricotage et le produit fini, il y a quinze jours de travail pour dix-huit personnes. » Suite

Texte. Hélène Brunet-Rivaillon pour le Parisien Magazine

La solidarité des marins à Marseille

Le Seamen’s club de Marseille est géré par l’Association Marseillaise d’Accueil des Marins (AMAM). Fondée en 1994 à l’initiative d’anciens marins et passionnés de la mer, cette association a pour but d’assurer l’accueil et l’aide humanitaire aux équipages travaillant sur les navires de transport de marchandises ou de croisières en escale dans le port de Marseille. Les marins accueillis ont en général des contrats longs (9 à 11 mois). Leurs salaires et la durée des escales ne leur permettent pas de se rendre dans le centre ville. Ils trouvent alors dans les foyers d’accueil de quoi se détendre et communiquer avec leur famille. L’AMAM soutient également les marins hospitalisés pour maintenir un contact avec la famille par exemple et jouer les interprètes si nécessaire. L’association est également venue en aide aux marins de plusieurs bateaux abandonnés à Marseille par des armateur peu scrupuleux.

Seamen’s club de Marseille

Tous les après-midi, l’association fait la tournée des bateaux présents dans le port pour proposer aux marins de les emmener en fin de journée dans un foyer.

Seamen’s club de Marseille

Directeur de l’AMAM, Marc Feuillebois est le seul salarié à temps complet de l’association. Il peut compter sur une trentaine de bénévoles actifs.

Seamen’s club de Marseille

Marc monte sur un bateau de transport de marchandises.

Seamen’s club de Marseille

Certains marins reviennent régulièrement à Marseille et connaissent bien les activités du Seamen’s club comme ces marins d’un cargo de fret qui assure la liaison Marseille-Tunis. Ils achètent des cartes de téléphones.

Seamen’s club de Marseille

L’accueil est toujours chaleureux mais la communication n’est pas toujours évidente. De nombreux marins ne parlent pas anglais.